mercredi 17 mai 2017

"Dieu te le rendra !" .... Foutaise ou pas ?

Aujourd'hui j'ai envie de vous raconter une petite anecdote pleine de foi et d'espoir...

Les lecteurs d' "Et si on changeait le monde" savent que ce n'est pas toujours simple pour moi de concilier les vies de mère de famille nombreuse, de chef d'entreprise et celle de militante active pour diverses causes environnementales ou celle de femme altruiste au service de mes proches...

Mon coeur est au dévouement pour venir en aide aux personnes en difficultés qui croisent mon chemin dès que la vie m'en offre l'occasion, mais malheureusement nous vivons dans un monde matérialiste où il est presque indispensable de gagner sa vie  pour se loger, se vêtir, se nourrir, se soigner...
Et même si à la maison nous avons fait le choix de "travailler moins pour vivre plus", il n'en reste pas moins un minimum vital à rentrer chaque mois pour vivre décemment...

Travailleuse indépendante, je suis libre de mes activités, de mes horaires, de mes clients... Et je travaille jusqu'à rentrer chaque mois la somme d'argent dont nous avons besoin, pas plus.

Un matin il y a quelques mois, après avoir effectué la comptabilité du foyer j'en arrivais à la conclusion qu'il fallait absolument que je rentre un contrat de 450 euros très rapidement pour parvenir à boucler ma fin de mois mais aucun client ne se profilait à l'horizon...
Il me faudrait donc démarcher et prospecter dans les plus brefs délais les entreprises voisines pour me dénicher le client dont j'avais besoin...
Peu réjouie à l'idée de ces démarches, j'étais donc en train de me préparer lorsque mon ordinateur laissé allumé sur mon bureau se mit à bipper à  multiples reprises...
Intriguée je finis par aller voir  ce qui se passe et y découvre une dizaine de messages d'une de mes lointaines amies qui  traversait alors une passe très difficile et qui me demandait mon aide en urgence...

Il va de soi que je ne peux pas refuser mon aide à une personne dans le besoin, encore moins lorsqu'elle en formule la demande et de surcroit lorsque cette personne est une amie !!!
Seulement la fin du mois approche, des prélèvements automatiques sont engagés et j'ai absolument besoin de ces 450 euros qui ne vont pas me tomber du ciel !

J'étais donc torturée entre l'envie profonde de venir en aide à mon amie, de prendre le temps de l'écouter, de comprendre et de la conseiller si cela m'est possible; et le besoin de partir démarcher pour me trouver le client dont j'avais besoin en Urgence pour subvenir aux besoins de ma famille!

Agacée par ce dilemme, je pesais le pour et le contre dans ma tête, tentant  de re-planifier ma fin de semaine pour parvenir à caser la recherche de travail durant les heures ouvrables forcément; et l'aide de mes amies en version plus "nocturne" mais en vain...

Et c'est ce moment là que ma petite voix choisit pour me dire simplement "Ecoute ton coeur et que Dieu te le rendra !!! "
Et comme souvent dans ces cas là je me surpris à lui répondre à voix haute sous le regard amusé de mon petit mari qui ne s'étonne même plus et finit juste par soupirer, pensant que je suis quand même un peu perchée !

- Ecouter mon coeur ??? Mais je ne demande que cela moi !!! Je ne fais que cela le reste de ma vie, dès que je peux venir en aide a quelqu'un je le fais, au détriment de mes loisirs, de mes temps libres, au détriment de beaucoup de choses d'ailleurs!!!

- Ne t'en fais pas Dieu te le rendra ! Me répétait-elle.

- "DIEU TE LE RENDRA" ???? ( Bon j'ai un peu crié là....) J'entends ça depuis que je suis petite moi!!!! Alors je ne me plains pas, je suis en bonne santé ou presque, j'ai un mari merveilleux, des enfants formidables, nous sommes heureux et cela vaut tous les trésors du monde mais à un moment il faut bien payer les factures, aussi minimes soient-elles avec un mode de vie alternatif !!! Et aux dernières nouvelles Dieu ne paye pas encore les factures !!!! 

Et puis d'ailleurs Dieu ne m'a pas non plus fait gagner au loto pour l'instant! Qu'il entende bien que si je gagnais quelques milliers d'euros ( suis pas gourmande de millions, quelques milliers me suffiraient) j'aurais plus de temps pour écouter mon coeur et venir en aide aux autres moi, en attendant je dois travailler!!! 

Agacée ma petite voix conclut d'un " Très bien..." pendant que mon ordinateur continuait de bipper et que mon mari n'osait plus dire un mot !

Je ramassais donc mes affaires, enfilais mon manteau et au moment où je m'asseyais à mon bureau prête à inviter mon amie à tout me raconter par écrit et à lui expliquer que je lui répondrait dans la soirée car je devais sortir travailler, je fus interrompue par le téléphone ...

- Bonjour Madame, je me permets de vous contacter car je suis tombée sur un des flyers que vous avez réalisé il y a quelques temps pour l'un de vos clients qui est également l'un des miens, et je suis intéressé par votre travail... J'aurais un petit contrat urgent à vous confier, enfin pas si petit que cela... Serait-il possible de nous rencontrer rapidement en soirée ???

Je risque de perdre la crédibilité de mes lecteurs si je précise que le contrat en question correspondait exactement au forfait que je facture 450 euros à mes clients mais tant pis, je prends le risque!!!

J'ai raccroché le téléphone et suis restée quelques secondes, à moins que ce n'eut été des minutes,  immobile, avec du mal à réaliser ce qui venait de se passer...
C'est ma petite voix qui me tira de ma torpeur avec un " ALORS??? Et maintenant tu fais quoi ???" 

Le seul mot qui sortit de ma bouche fut : "WAAAOUUUUH !!!"
J'ai fini par grogner pour le principe un "Ca vaaaaaa... Ca vaaaaaaa.... j'ai compris!" avec la pleine conscience d'être limite insolente, mais j'étais surtout débordante de gratitude et émerveillée...

J'ai donc pu passer ma matinée à l'écoute de mon amie dans le besoin, et payer mes facture à la fin du mois sans trop de peine :-)

Elle n'est pas belle la vie ???


dimanche 8 janvier 2017

La petite voix veille...

A l'aube de mes 40 ans, j'aurais officiellement passé la moitié de ma vie à me déplacer en... Trottinette!!!
Il y a 20 ans, quand sont ressorties les toutes premières trottinettes Alu, j'avais cassé la tirelire pour m'en offrir une dans les toutes premières tellement j'étais fan de ce mode de glisse urbaine...
Depuis les modèles ont évolué, la taille, les prix également et c'est aujourd'hui avec une trottinette de Compet' biplace que j'emmène mon petit gnôme à l'école tous les jours ou presque...
C'est que l'école est à plus de 1km et avec 4 allers et retour par jour, sans ma trottinette je passerais plus de 2 heures et demi sur le chemin de l'école...


Au début, les passants se retournaient et chuchotaient sur mon passage, aujourd'hui nous sommes des dizaines de parents à nous déplacer ainsi dans mon villach' et je ne cesse d'encourager ceux qui vont encore à l'école en poussant la trottinette de leur enfant à monter dessus parce que "c'est bien plus fun et qu'on a bien besoin d'un brin de folie dans la vie" :-)
En dehors des journées pluvieuses où la trottinette s'avère dangereuse car trop glissante, tous mes déplacements urbains se font à deux roues... Ma trottinette a donc plusieurs milliers de kilomètres à son compteur... Merci Décath'!!!
Sauf que depuis début Décembre, quand je prenais ma trottinette, ma petite voix a commencé à me faire peur...
Le problème avec la peur c'est qu'elle masque l'essentiel et coupe des perceptions...
Lorsque la peur m'envahit je deviens incapable de discerner si c'est la peur qui parle ou si c'est réellement ma petite voix...
Dans les périodes de doute et d'inquiétude, lorsque j'essaye de faire appel à ma petite voix pour me rassurer je ne suis plus capable de rien alors que d'ordinaire, lorsque je suis sereine, je n'ai pas de mal à la discerner du flot de mes pensées et réflexions quotidiennes, d'autant plus qu'elle débarque toujours lorsque je m'y attends le moins, que jusqu'ici les messages étaient quasiment toujours positifs et puis qu'elle a du répondant !
Mais cette fois c'était différent...
Il y avait toujours ce même message : "Ne plus utiliser cette Trottinette, elle est dangereuse, elle est trop vieille" Sauf que cette trottinette est impeccable, et que même si elle approche les 5 ans de bons et loyaux services quasi quotidiens, elle ne fait absolument pas son âge !

Et puis, pour tout vous dire, ces messages sont arrivés dans une période où je trouvais précisément que j'étais en train de devenir plus "frileuse" dans mes choix, plus angoissée... Avec cette impression d'accorder plus de poids à la part de risque dans les argumentaires qui permettent de prendre une décision...
J'étais dans cette période où je cogitais sur la ou les causes de ce passage de ma vie où les inquiétudes étaient en pleine recrudescence... Etait-ce l'approche de la quarantaine qui imprégnait mon subconscient plus que je ne voulais bien le reconnaître? Etait-ce lié à cette fatigue qui ne me quittait plus ces derniers mois ?
Je m'agaçais de ce constat et soupçonnais ce nouveau stress de n'en être qu'un de plus...

Pourtant cette petite phrase surgissait à chaque fois lorsque mon esprit était libre à tel point que j'ai fini par vouloir en savoir plus...
J'interrogeai donc ma petite voix et la réponse ne se fit pas attendre :
-"Elle est dangereuse, elle peut casser nette en pleine route"

"Casser nette en pleine route???" Une vision d'horreur s'associa automatiquement à cette phrase...
Oh mon Dieu ! Et si cette casse intervenait sur la longue descente sur laquelle nous tentons chaque jour de battre un record de vitesse avec Nahélé qui crie "Yihaaaaaaaaaaaaaaa" pendant les 200 mètres de vent dans les cheveux, celle le long de la rue la plus fréquentée de la ville...
Il y avait une chance sur deux pour que la casse survienne lorsque nous sommes deux sur la trottinette, on peut même très certainement augmenter cette statistique en prenant en compte la surcharge pondérale de nos deux corps qui dépassent de 10 kilos la limite de sécurité gravée sur le guidon (me suis néanmoins renseignée auprès des vendeurs lors de l'achat du kit bi-place en précisant que mon petit homme allait grandir et que moi je ne maigrirais peut-être pas aussi vite que sa croissance et ils m'avaient garanti que les chiffres étaient toujours à la baisse et qu'elle avait été testée à une fois et demi le poids max indiqué sans le moindre souci.)...
Du coup j'ai levé le pied instinctivement obsédée par ces images d'accidents qui ne me quittaient plus...

De retour à la maison j'ai inspecté ma trottinette sous toutes ses coutures à la recherche du moindre signe de faiblesse ou d'usure prématurée... En vain ! Ce qui me conforta dans l'idée qu'il ne s'agissait là que d'une angoisse supplémentaire liée à je ne sais quelle psychose du moment qu'il me fallait à tout prix cerner au plus vite !
Et le meilleurs moyen de lutter contre ses peurs est à mes yeux de s'y confronter !
Le lendemain, je repris donc mon engin roulant en me répétant plusiseurs fois que je l'avais analysée sous toutes ses coutures, qu'elle était impeccable et que je ne risquais donc absolument rien !
Et pourtant la même mise en garde revenait encore et encore!!!

Agacée de ne savoir y faire face je me suis dit que finalement un peu de marche à pieds me ferait le plus grand bien pour les derniers jours qui nous séparaient des vacances scolaires et  qu'à la rentrée de Janvier cela ne sera sans doute qu'une vieille histoire et que ces idées noires m'auraient quittées...

Le matin de la rentrée, le problème fut réglé par la voiture et alors que je sortais le midi trottinette à la main pour aller chercher  mon petit homme, le facteur m'interpella pour me remettre en main propre une lettre de Décathlon...
Ayant souscrit l'envoi électronique de mes courriers je fus surprise de cette enveloppe et m'attendais à y découvrir un éventuel chèque de réduction ou une offre promotionnelle pour des Soldes en Avant Première... Bref Tout sauf :
Une lettre de rappel pour ma trottinette achetée il y a des années et  mentionnant des cas fréquents de casse brutale lors d'un usage intensif !!!
Je suis restée figée, livide, la lettre à la main... Sortie de ma stupeur par le bruit de ma trottinette qui venait de se fracasser à mes pieds !!!
Elle est donc rentrée à la maison sur le champ... Moi je suis arrivée en retard à l'école, mon petit homme a un peu grogné, mais finalement on ne s'en est pas si mal tirés !

Promis la prochaine fois je serai un peu plus à l'écoute...
Maintenant que je sais que la petite voix est aussi là pour veiller sur nous...


samedi 7 janvier 2017

Résolutions estivales d'une voyante...

Je reviens sur le blog après de longs mois d'absence  et découvre cet Article écrit il y a quelques temps mais pas tout à fait achevé, je commence donc cette nouvelle année par terminer les "dossiers de 2016" que je poste avec un peu de retard.... Mais comme le dit le dicton: Vieux motard que j'aimais!

D'ordinaire je ne me sépare jamais de mes cartes lorsque je pars en vacances...
Et puis cet été je me suis dit que j'avais vraiment besoin de décrocher un petit peu, de faire une vraie coupure...
J'ai bien hésité  sur le départ, je suis même revenue à la maison une fois la voiture totalement  chargée parce que je redoutais d'être contactée par un ou une cliente pour un tirage urgent...
Mais je me suis ressaisie in-extremis en me disant que j'avais besoin d'une vraie coupure, que personne ne mourrait si je faisais une pause de quelques jours...
Lâcher prise un peu.... Voilà C'est ça !!! J'avais besoin de lâcher prise ! 
J'ai donc laissé mes cartes dans leur malle avec un petit pincement au coeur... Un peu comme l'impression de partir en vacances en laissant une partie de moi à la maison...

Et puis, pour la première fois depuis des années, nous devions séjourner  à moins de 2 heures de la maison, avec des amies et de la famille alors avec tout ce petit monde sous le même toit, je ne pensais pas avoir le temps de me poser au calme plus de 2 ou 3 minutes... 
C'était sans encore avoir conscience que lorsque ma petite voix à  des messages à faire passer et que je n'y mets pas du miens, elle trouve toujours un moyen de venir en aide à ceux qui en ont besoin...
Même si ce moyen est une tasse de Thé!

Pour tout vous dire,  je ne donne pas encore dans la lecture du marc de Café et ne prétend pas lire quoi que ce soit dans la disposition de feuilles de Thé  sur une soucoupe...
Fort heureusement, il existe des petites tisanes formidables!!!

Un jour, après une longue discussion très approfondie sur nos choix de vie et l'évolution personnelle de chacun nous avons décidé de terminer ce bon moment autour d'une tasse de Thé, je sors alors une boîte neuve de Yogi Tea achetée pour les vacances que je pose en libre service sur la table...
Tout le monde se sert donc un petit sachet et voilà que ma petite voix que je pensais en vacances intervient fermement :

ILS SE SONT TOUS TROMPES DE SACHETS!!! 
ARRETE-LES !!! 
TOUT DE SUITE ! 
VIIIIIIIITE !!!!!

Surprise de son intervention impromptue, je n'ai même pas réfléchis avant de hausser le ton avec un :
- STOOOOOP ! Attendez !!!!

Tous suspendirent leurs gestes, offrant à mes yeux une scène digne d'un "mannequin challenge" et c'est sous le regard surpris de tous mes convives que je bredouillai qu'ils s'étaient trompés de sachets...

Tous s'interrogèrent sur le pourquoi de cette interruption: l'une vérifia la date de péremption des tisanes, l'autre les parfums pour me signaler que tous étaient les mêmes pendant que moi, je tentais  désespérément de comprendre ce que ma petite voix voulait me dire, la suppliant au passage de ne pas me faire de faux plan parce qu'elle allait vraiment finir par me faire passer pour une dingue avec ses conneries!!! Elle avait intérêt à faire son petit effet sur ce coup là  parce qu'elle n'avait pas donné dans la discrétion !

Je reprends alors tous les sachets de thés, les range dans la boîte et écoute attentivement la suite des instructions sous le regard limite compatissant de mes invités, pour les redistribuer un par un à la personne à qui ils étaient destinés...

- Le deuxième en partant de la gauche est pour Claire... Le huitième pour Hélène, l'avant dernier pour Marie... Et heu, celui qui est mal rangé là est pour ta fille...
- Mais euh.... Elle ne boit pas de thé...
- On s'en fiche ! Le sachet est pour elle voilà tout !
- Euuuuuh.... D'accord!

Mes invités me taquinèrent gentiment sur le sachet qu'ils avaient maintenant le droit d'ouvrir et de mettre dans leur tasse jusqu'à ce que la plus rapide tombe sur le petit message écrit sur le sachet et le lise à haute voix...

Un silence s'en suivit à table... 
Ce message offrait la suite parfaite à la conversation que nous venions d'avoir et répondait tout à fait à sa problématique personnelle!


Du coup, tous s'empressèrent de découvrir le message qu'il leur était destiné ce jour là et tous furent surpris de la justesse de la distribution ! -Moi encore plusssss tandis que ma petite voix,très fière d'elle me balançait son devenu habituel "ALors???? Hein ?????"
-OK! J'avoue la petite voix ! Tu as fait très fort !!!-
Afficher l'image d'origine

Forcément, je me suis faite charriée pendant tout le reste du séjour, me désignant tour à tour "distributrice officielle de sachets de thé" ou "Madame Irma", me demandant si ils pouvaient ouvrir tel ou tel sachet, si ce n'était pas plutôt celui de droite ou celui de gauche... Si Madame Irma n'avait pas d'objection... Si il n'y avait pas de message sur les paquets de sucre ou dans les cornets de glace...

Et moi je ne pouvais m'empêcher de m'émerveiller sur le fait qu'effectivement, il n'y a pas forcément besoin de cartes pour distribuer des messages...
Et dans ces cas là, c'est la gratitude qui domine, et l'envie furieuse de partager ces récits! 
L'envie de partager cette "magie" porteuse d'espoir...


jeudi 23 juin 2016

Quand un message doit passer à tout prix...

Il y a quelques mois, la vie m'a amenée à passer un accord avec ma petite voix:

On ne tire plus les cartes 
aux gens qui n'en ont pas fait 
la demande ouvertement !!!

Une demande spontanée, sans que je l'ai évoqué ou proposé auparavant...
Je veux bien transmettre quelques messages incognito de temps en temps mais terminé pour les cartes!
Alors lorsqu'une de mes amies en visite à la maison s'est mise à  manipuler mes jeux de cartes oracles et mes tarots, j'étais sur le point de lui proposer un tirage quand je me suis souvenue de cette entente. Lorsque quelques minutes plus tard elle m'a demandé si ma petite voix ne me soufflait pas un message dans un de ces jeux pour elle, je n'avais même pas encore eu le temps de lui expliquer qu'on ne se posait plus la question mais que là qu'elle venait d'en formuler la demande, alors peut-être que j'aurais une réponse... Que déjà ma petite voix me décochait avec empressement (façon le génie de la lampe qui attend la formule magique pour exaucer un voeu):

- C'est bon!!! 
Elle l'a dit !!!! 
Ca compte comme une demande officielle ça!!! 
Allez Go on y va !!! 
Go! GO! GOOOOO!!!
Sors le jeu des anges.... 
Allez vas-y ! 
Tout de suite maintenant ! 
Depuis le temps que j'attends !!!

Etonnée de son empressement, je pris le jeu en question, extirpai les cartes de la boîte et aperçus le verso de la dernière carte quand ma petite voix me dit :

- Voilà! Parfait !!! C'est justement celle-là le message pour elle!!! Tu peux lui donner!!! (d'un air très satisfaite)

Les cartes en main je lus l'espace d'une seconde dans le regard de mon amie  qu'elle attendait de tirer sa ou ses cartes limite avec impatience, alors je ne me voyais pas lui donner la carte ainsi...
Cela faisait un peu trop "J'ai pas envie de me faire chier, tiens voilà la première qui passe, elle est pour toi !!!"
Du coup j'expliquais à ma petite voix que je ne pouvais pas faire ça comme ça, et que si vraiment c'était le message qui lui était destiné, il lui faudrait retirer la carte au milieu du jeu...
Et avant même de lui laisser le temps de me contredire, j'avais déjà mélangé le jeu et planqué THE  carte au milieu d'une cinquantaine d'autre... Genre "Na ! Voilà comme ça c'est trop tard je ne peux plus lui donner, je ne sais même plus où elle est tiens d'ailleurs! "

Après l'avoir délibérément prise de vitesse façon sale gosse,  c'est appliquée et consciencieuse que je suivis ses conseils à la lettre pour la préparation du tirage et une ou deux minutes plus tard les cartes étaient étalées devant mon amie avec pour consigne de piocher une carte...


Voyant qu'elle analysait chaque carte, prenant le temps de la réflexion, je m'éloignai de la table quelques instant quand ma petite voix grogna que mon amie venait de procéder à son tirage mais qu'elle avait mal choisi sa carte, elle m'expliqua qu'elle avait pris la mauvaise carte et qu'elle devait prendre celle juste à gauche de celle qu'elle venait de piocher !

Surprise par cette situation inédite, je transmis néanmoins le message et mon amie m'expliqua qu'elle hésitait justement entre ces deux cartes mais qu'elle avait fini par se décider sur celle de droite au lieu de celle de gauche... (Double surprise alors que ma petite voix me disait "Hé ! Je te l'avais dit pourtant !")

Je me suis donc approchée pour découvrir ensemble quelle était cette carte  qui était si importante pour elle et je suis restée sans voix en découvrant la toute première carte du verso du jeu... Celle-là même que je n'avais pas voulu lui transmettre spontanément et que j'avais demandé à ce qu'elle pioche si vraiment elle était pour elle...

J'étais à la fois interpellée et émerveillée... Je mis donc l'accent sur l'importance du message porté par cette carte dans son cheminement intérieur car la Vie tenait visiblement beaucoup à ce qu'elle reçoive ces mots et je ne pus m'empêcher de remercier pour ces instants aussi incroyables que magiques...
Dans l'espoir que ces quelques lignes renforcent votre confiance en la Vie, en ses signes et en ses messages...

vendredi 17 juin 2016

Demande à la Vie !!!

Ce soir j'avais envie de vous raconter l'histoire de ma nouvelle yaourtière...
Bon c'est sûr, dit comme ça, ça ne vend pas du rêve ! Et pourtant... Au travers l'histoire de cette yaourtière, je veux vous parler non pas de rêve mais de magie, une des plus belles magies... Celle de l'Univers que je préfère appeler "la magie de la Vie" ( Avec un V majuscule !!!)

Il y a quelques années, quand j'ai commencé à me soucier de la qualité de mon alimentation j'avais chiné sur une brocante une vieille yaourtière dans laquelle je faisais de délicieux yaourts...


Grande consommatrice de produits laitiers à l'époque, j'ai très vite investit dans une seconde afin de pouvoir faire un roulement...

Puis les enfants sont arrivés et j'ai remplacé mes deux petites yaourtières par un tout aussi vieux modèle mais de format familial avec ses pots de réserve dénichés sur une brocante pour quelques euros...

Il y a 3 ans je suis devenue intolérante au lactose à tel point que j'en ai stoppé totalement sa consommation...
Mais je ne m'étais pas résignée à me débarrasser de ma vieille yaourtière... Je gardais toujours le secret espoir de pouvoir re-consommer les yaourts que j'aimais tant...
Et puis avec les années, mon regard sur les produits laitiers a évolué au fur et à mesure que mes connaissances augmentaient à leur sujet...
J'ai pris conscience que le lait industriel imposait la séparation vache/veau  qui m'attriste beaucoup alors j'ai fini par renoncer à l'idée de re-consommer un jour des yaourts même si j'étais toujours autant attachée à leur goût...
Afin de ne plus être tentée, j'ai fini par jeter ma vieille yaourtière dont il ne restait quasiment plus aucun pot d'origine et qui avait mal supporté 3 ans de stockage....

A peine 2 semaines plus tard je découvrais la possibilité de confectionner des yaourts lactofermentés... A base de laits végétaux !!!
Et devinez de quoi j'avais de nouveau besoin pour leur fabrication... Et wé !!! Une yaourtière comme celle que j'avais gardé sans m'en servir pendant 3 ans et que je venais à peine de finir par m'en débarrasser... Le moins que je puisse dire c'est que je l'avais assez mauvaise !!!

Alors je suis allée faire un tour au rayon électro-ménager pour faire le point des offres du marché afin de me faire une idée du prix qui avait dû bien évoluer en une quinzaine d'années...
Le tout premier prix commençait à une vingtaine d'euros... Et les prix montaient jusque 140 euros pour le modèle de compétition !!!

Il ne me restait plus qu'à demander un petit coup de pouce à la Vie pour cet achat... Petite demande qui ressemblait à cela :

"Bon... visiblement il va falloir que je m'équipe à nouveau... Je n'ai pas l'absolue certitude que cet achat soit indispensable mais je pense qu'il peut être bénéfique pour notre santé à tous puisqu'il nous permettrait de consommer des nouveaux produits lactofermentés pour nous soigner, mais je ne peux me permettre un gros investissement financier...
Si cet achat est une bonne chose pour nous j'aimerais un petit coup de pouce de là-haut qui me permettrait de dénicher un modèle pratique pour ma famille nombreuse (genre celui que j'avais avant par exemple) mais pour moins de 10 euros  sur une des brocantes à venir ce serait parfait ! Je prendrais alors cela comme le signe que cet achat est une bonne chose et me lancerai dans la confection de ces nouveaux yaourts végétaux... 
D'avance merci pour votre aide"

Le week-end suivant sur la brocante, j'aperçus dans le fin fond d'un stand le carton de "THE yaourtière de compét' format familial à 140 euros" posé sous des affaires...


Mon petit mari me suggère alors d'en demander le prix ce que je me refuse de faire car je n'avais pas envie d'être dégoûtée... De toutes façons le max du max que je pouvais me permettre en ce moment c'était 10 euros et jamais personne ne vendrait cette yaourtière à ce prix là...
Il insista me disant que si par miracle les gens la vendaient à 30 euros nous pourrions peut-être faire une folie et nous l'offrir...
Mais c'était à mes yeux inenvisageable de dépenser une telle somme sans même  savoir ce que ce produit valait (je n'avais pas fait la moindre recherche à son sujet, persuadée de ne jamais pouvoir m'en offrir une à ce prix)... L'expérience m'avait appris que ce n'est pas parce qu'un produit était le plus cher qu'il était forcément le meilleurs...
J'ai donc opté pour demander à la dame la raison de sa revente afin d'en apprendre d'avantage...
Ce à quoi la vendeuse me répondit que cela ne l'intéressait simplement pas mais que si elle me tentait elle me la laissait pour 5 euros !!!!
Je n'en ai pas cru mes oreilles et l'ai fait répéter 2 fois son prix...
Elle m'assura qu'elle n'avait servi qu'une ou deux fois et qu'elle fonctionnait très bien et moi je la payais en me disant que cela ne devait pas être trop compliqué à réparer puisqu'en général une yaourtière c'est un interrupteur + une résistance... Et que dans le pire des cas si je n'y parvenais pas, ce n'était même pas le prix des pots !!!

Et bien figurez-vous que la yaourtière de compét' fonctionne parfaitement (Ce que ma petite voix m'avait soufflé mais qe je ne pouvais pas croire)...Mieux encore : elle fait des yaourts... de compét eux aussi !!! Je n'en suis d'ailleurs toujours pas revenue !!!
Chaque fois que je passe dans ma cuisine j'ai l'impression que c'était Noël la semaine dernière!!!
Pleine de gratitude pour ce cadeau de la Vie je ne cesse de m'émerveiller devant ce que certains appelleront des coïncidences...
Sauf que ma vie est remplie de coïncidences de ce genre...
Bon je ne trouve pas non plus des yaourtières haut de gamme neuves à 5 euros sur toutes les brocantes, mais cette yaourtière n'est que le dernier exemple en date que j'ai choisis pour illustrer cette notion de demande et d'offre de la vie...
Un ami un poil de mauvaise foi me fit remarquer que lui demandait une Ferrari depuis des années et qu'il n'en avait jamais vu la couleur!!!
Bien sûr que "cela ne marche pas comme ça", bien sûr que les demandes doivent rester cohérentes avec un réel besoin, bien sûr qu'on ne peut pas se"reposer sur la Vie" et se dire qu'il n'y a qu'à demander et attendre en se tournant les pouces...
Cette Yaourtière je suis allée la chercher, je me suis levée à 5h du matin un dimanche pour faire les meilleures affaires alors que j'aurais pû rester faire la grasse matinée ce jour là... Bien sûr que cela ne fonctionne pas pour tout, tout le temps... Mais cela fonctionne parfois et rien que "parfois" c'est déjà énorme !!!

Alors le message que je tenais à faire passer dans cet article c'est que bien souvent, lorsque l'on demande et que l'on est prêt à accueillir les cadeaux de la Vie, alors la Vie se montre généreuse...

Je pense à titre personnel qu'il y a des "règles à respecter"...
Que la vie se montre généreuse avec celles et ceux qui le sont en retour, avec celles et ceux qui témoignent amour, bienveillance et gratitude à leurs proches... Une sorte de donnant/donnant qui facilite le quotidien des altruistes... bon je la fait vraiment très très courte là-dessus mais vous saisissez le concept...

Cet article est aussi là pour vous rappeler que parfois on peut faire " le sale gosse" et réclamer...
Parce que si on a vraiment besoin de quelque chose, on ne peut pas se plaindre de ne pas le recevoir si on n'en fait pas la demande!
Il faut savoir demander de l'aide... à ses proches ou à la Vie qui sait aussi se montrer à l'écoute!!!
C'est si simple:
 Y'a qu'à demander... se laisser surprendre...s'émerveiller... et ne pas oublier de remercier!!!
Elle n'est pas belle la Vie???
 ;-)



lundi 4 avril 2016

L'histoire d'un radiateur....

Vous avez vu le titre de l'article? Ce soir je vais vous raconter l'histoire d'un radiateur...
Oui! Oui! Un radiateur !!! Un panneau électrique rayonnant de 2000 watts pour être plus précise...

Vous vous demandez le lien entre un radiateur et mes perceptions ?
Je vous raconte ça...


A la maison les brocantes sont devenues un choix de vie...
Nous vivons très simplement et l'essentiel de ce qui compose notre maison est chiné sur les brocantes de la région...

Lors de la brocante de la semaine dernière, Christophe avait repéré un chauffage électrique... THE radiateur en question...
Je n'étais pas franchement emballée par l'achat d'un chauffage car cela fait partie de ce que l'on appelle "les achats utilitaires"... Indispensables certes... mais aux antipodes des "achats plaisirs".
Ce n'est cependant pas cela qui motiva mon opposition à cet achat...

Je vous ai déjà raconté l'histoire de ma lampe il y a quelques mois...
Et bien depuis il y a comme une sorte d'accord tacite entre ma petite tribu et moi... Nous n'avons jamais rien signé, jamais rien dit non plus, mais chaque fois que quelqu'un est sur le point d'acheter d'occasion un objet électrique, il me montre l'objet en question et il sait que si je ne m'y oppose pas il peut l'acheter en toute confiance... Ce qui est le cas la plupart du temps, car heureusement la grande majorité des personnes sont honnêtes...
Au début c'était plus pour me charrier qu'autre chose je pense, mais c'est devenu une sorte de rituel...

Alors lorsque ma petite voix m'a soufflé qu'il ne fallait pas acheter ce radiateur, je me suis tout naturellement opposée à cet achat.
Christophe qui avait déjà engagé la conversation avec le vendeur qui avait l'air fort sympathique me fit remarquer que le radiateur était à un prix imbattable, que c'était une grande marque, encore dans son carton d'emballage, dans un état impeccable, que ses propriétaires s'en séparaient juste pour une question de design mais qu'il n'avait aucun problème...

J'entendis ses arguments mais ma petite voix était catégorique. Non c'était non.

Contrarié Christophe me répondit qu'à 4 euros nous ne prenions pas un grand risque et me rappela que nous avions déjà trouvé un précédent chauffage de la même puissance à prix similaire et qu'il fonctionnait très bien !
Certes, mais cette fois j'étais en alerte alors je ne lâchais rien.
Agacé, mon petit mari finit par acheter le radiateur  en grommelant qu'il avait bien conscience qu'il prenait un risque, ne fut-ce que de 4 euros,  qu'il en assumerait l'entière responsabilité si arrivés à la maison le radiateur ne fonctionnait pas mais que cela le rassurait de penser que je délirais à plein tube avec mes perceptions concernant les objets et qu'il ne voyait d'ailleurs pas vraiment comment cela pouvait être possible.
Donc il préférait penser que j'avais eu beaucoup de chance avec ma lampe... Que depuis, chaque fois que je m'étais opposé à un achat personne n'était allé contre et que du coup personne ne pouvait prouver que ma petite voix n'était pas infaillible... Mais qu'il allait s'en charger ce jour même!

Ouch!!!
Je me retrouvais dans le même état d'esprit qu'il y a quelques années torturée entre l'envie que ce radiateur fonctionne afin de nous permettre de rentabiliser la brocante avec cet achat imbattable qui nous ferait réaliser une belle économie sur un achat peu glamour; et l'envie secret de gamine gâtée pourrie que le radiateur ne fonctionne pas, juste pour prouver que j'avais raison (wé ! Je sais... c'est un peu immature et contre-productif, et en pleine conscience je tentais de lutter contre.) 

Une fois rentrés à la maison, nous  nous empressâmes de raccorder le radiateur à l'arrivée électrique et je dû bien reconnaître qu'il chauffait très bien.
Alors j'étais heureuse de l'économie réalisée mais fortement contrariée par cette instinct en lequel je croyais dur comme fer et qui venait de montrer ses limites.
Pour autant, chaque fois que je doutais ma petite voix en rajoutait une couche et ne démordait pas de sa position: il ne fallait pas acheter ce radiateur!!!

Je présentai donc mes excuses à Christophe reconnaissant qu'effectivement le radiateur chauffait très bien mais que je ne pouvais m'empêcher d'être inquiète car ma petite voix était toujours aussi catégorique malgré l'évidence de l'instant... je lui demandais donc de ne pas laisser tourner le chauffage en notre absence , lui expliquant que je n'avais pas confiance en lui et qu'il lui faudrait faire ses preuves quelques temps avant que je ne dénigre totalement mes perceptions...

Lui, rassuré par le bon fonctionnement de son achat accepta pour me rassurer de rester vigilant à son égard...
Chose qui fut totalement inutile car la deuxième fois où j'ai allumé ce fichu chauffage, il démarra quelques minutes et se coupa pour ne jamais redémarrer.

Forcément, ma petite voix lâcha un :
- Alors????? C'est qui qui avait raison ??? Hein ???
Et méa culpa j'avoue tout , je me sentis grandement soulagée quand ce chauffage rendit l'âme.

"Soulagé" je ne pense pas que ce soit le terme approprié pour décrire l'état de Christophe qui poussa jusqu'à me demander si je n'avais pas influencé le chauffage pour qu'il rende l'âme (?!?!?!?! J'ai mis cette question sur le dos de la stupéfaction et de la mauvaise foi)

Quoi qu'il en soit, je suis de plus en plus interpellée par cette faculté que j'ai de percevoir le bon fonctionnement des objets...
J'ai déjà lu des articles sur la psychométrie,  sur ces personnes capables de ressentir l'histoire d'un objet rien qu'en le touchant (genre la table qui a appartenu à un roi et accueilli des banquets.... ou la statuette sculptée par un chaman au fin fond d'une forêt primaire ou capable de dater une momie rien qu'en la touchant mais je n'ai jamais rien lu ou vu de similaire).
D'ailleurs je me demande bien à quoi cela peut servir un don pareil...
A ne pas se faire avoir sur les brocantes me direz-vous... Oui mais en dehors de cela ?
Est-ce là les prémices d'une future psychométrie à moi ?
Est-ce juste une manière qu'à trouvé ma petite voix de me prouver sa fiabilité en nous offrant des preuves terre à terre... Car je ne peux pas vraiment parler de mémoire de l'objet... Je ne les touche pas, je ne les ressens pas... Juste je sais, on me souffle...
Pourquoi? comment?
Je n'en sais encore rien... Mais si parmi mes lecteurs quelqu'un a déjà vu ou lu des histoires similaires ou dispose des mêmes perceptions je serais ravie d'échanger avec lui sur le sujet...
En attendant, j'espère au moins vous avoir distrait et avoir ouvert un peu l'étendue du champ des possibles.





mardi 29 mars 2016

Petite voix qui aide à guérir...

Ceux qui suivent un peu mes écrits ont dû remarquer ma disparition de la toile depuis quelques semaines...
La faute à mon petit homme qui vient de passer sans aucun doute le pire hiver de sa vie!
Quelques jours après Noël il a attrapé une gastro assez costaud qui l'a cloué au canapé pendant quelques jours n'ayant même pas la force de regarder la télévision et n'aspirant qu'à câliner la bouillotte chaude sous la grosse couverture.

La semaine suivante, il ne put reprendre l'école emprunt à de violents maux de ventre...
Alors méa-culpa j'avoue tout,  je ne me suis pas inquiétée directe car si nous mangeons principalement sans lactose et sans gluten, nous faisons toujours quelques écarts au moment des fêtes de fin d'année lors des repas de famille... Du coup, il m'a semblé normal que le corps profite  d'une bonne gastro pour une bonne détox afin de retrouver le chemin de la pleine santé. Après au regard de la violence du virus, me suis dit que c'était normal qu'il ait encore mal au ventre la semaine qui suit car il avait dû s'enflammer les intestins comme cela lui était déjà arrivé il y a quelques années.

La troisième semaine, les maux de ventre n'avaient toujours pas diminué, et le médecin après une examen approfondi de plus d'une demi heure sur son ventre conclut à une colite spasmodique d'origine virale, complication de gastro peu fréquente.
Les jours s'écoulaient, le traitement se terminaient mais le mal ne disparaissait pas.
Pourtant non seulement plus un seul écart n'était toléré à la maison, mais en plus il suivait un régime  alimentaire rigoureux sans le moindre aliment irritant pour les intestins.
Et quand médecins et professeurs commencèrent à envisager la cause psychologique j'avais cette certitude au fond de moi, cet instinct maternel qui me hurlait que nous étions en train de passer à coté de quelque chose et que la cause était bien physiologique.
Avons alors procédé à une série d'examens médicaux allant de l'analyse de selles à la prise de sang en passant par l'échographie...
Les soins de mon chaman de mari n'ayant pour une fois qu'un impact assez limité dans le temps, chaque fois les symptômes revenaient très vite.

Toutes les journées se suivaient et se ressemblaient...
Les premiers mots au réveil alors que les paupières n'étaient même pas encore ouverte étaient "Rhooo non j'ai déjà mal au ventre... :-( " et la douleur ne faisait que grimper jusqu'au soir avec un pic de douleur à 9,5 , parfois 10/10 (sur son échelle de douleur) quand il se tordait en deux en hurlant comme si il fallait que le mal sorte par quelque part alors c'était parfois par la voix...

Nous avons enchaîné les insomnies et les nuits de quelques heures à peine et rien ne lui apportait soulagement... Pas même un bon vieux spasfon bien chimique ! :-(

Chaque semaine nous testions nouveau remède naturel et mettions en place un protocole de soin supplémentaire dans l'espoir d'apaiser enfin mon petit homme qui n'en pouvait plus de souffrir ainsi...

Il a raté l'école 5 semaines puis a fini par reprendre une fois qu'il avait appris à vivre avec un certain seuil de douleur : Entre 7et 8 il allait à l'école, et cela lui faisait du bien car cela lui occupait l'esprit et lui évitait de se focaliser sur son ventre, et au delà il était couché dans le canapé au calme avec une bouillotte... Tout le temps où il soufrait je continuais mes recherches pour essayer de comprendre la cause de ce mal alors que rien dans notre univers familial ou scolaire aux dires de son institutrice n'avait changé.
Pour autant sa situation continuait de se dégrader et il avait désormais un mal de tête quasi permanent...

Profondément lasse de voire souffrir mon fils ainsi j'ai fini par me tourner vers mes guides spirituels, ses anges gardiens à lui, et leur ai demandé de m'aider à le soigner et à le guérir...
En vain... Enfin c'est ce que je croyais.
Le lendemain matin ma petite voix me demandait de publier un article sur les méthodes de soin naturel du reflux gastro-oesophagien, des brûlures d'estomac, des remontées acides etc...

Elle n'avait pas terminé sa demande que je lui expliquais que le remède était déjà en ligne dans un article sur les effets secondaire des médicaments anti-acidité type Mopral Inexium etc...
Mais elle insistait ne voulant rien savoir !
J'ai fini par en déduire que je devais faire un autre article, indépendant, avec un titre plus explicite car le référencement de google s'effectue principalement grâce au titre.
Alors je lui ai promis que j'allais le faire oui, mais pas le jour même... Nous étions dimanche, j'étais particulièrement épuisée, je n'avais qu'une envie : celle de me reposer.

Une fois encore ma petite voix têtue/butée/bornée n'a rien lâché !
Dès que je terminais une activité elle revenait à la charge pour la rédaction de cet article tant et si bien que j'ai fini par me fâcher :

- Oui Oh! ça va hein !!!! Je l'écrirai ce soir ! LA! Ca te va ce soir ??? Tu me lâches maintenant????

Le soir même, alors que je n'aspirais qu'à gagner ma couette douillette, je me plaignis à mon chaman de mari que je devais absolument faire le copié/collé de cet article pour le mettre en ligne car ma petite voix ne m'avait pas lâchée et il ajouta à ma plus grande surprise :

-Tu ne dois pas seulement faire un copié/collé tu dois reprendre tes recherches sur le sujet et faire l'article plus précis.
(Sitôt confirmé par ma petite voix qui semblait soulagée d'avoir trouvé un soutien actif)

J'étais dépitée !!!!

Je me suis donc relancée dans les recherches à contre coeur, moi qui aurait tant aimé reprendre les écrits de mes blogs avec  un sujet léger ou spirituel, mais pas sur des recherches médicales dont je ne souffrais même pas... Mais bon.... Plus vite rédigé, plus vite tranquille !

Me suis donc installée sous ma couette et ai lancé le moteur de recherche sur l'hyperchlorhydie et ce que j'ai découvert m'a laissé sans voix.

Ces recherches déjà effectuées il y a quelques années prenaient aujourd'hui tout leur sens !!!!
Mon fils souffrait des intestins depuis plus de 8 semaines car cela faisait 8 semaines que nous tentions de lui soigner les intestins !!!


A aucun instant nous n'avions envisagé que le problème puisse être ailleurs et que ses crises de colites puissent être la conséquence d'un tout autre mal et pourtant, tous les symptômes étaient là!
Mon fils souffrait d'hypochlorhydrie, comprenez son estomac ne produisait plus assez d'acide pour bien amorcer la digestion des aliments qui arrivaient du coup dans les intestins pas suffisamment décomposés et la digestion défectueuse occasionnait alors tout une suite de symptômes allant des ballonnements, aux crises de côlons irritables en passant par les diarrhées, les maux de têtes aussi appelés migraines digestives... tout y était, absolument tout !!!!

Waouh!  Je débordais alors de gratitude envers ma petite voix qui venait de m'offrir l'aide en laquelle je ne croyais plus et expliqua alors à Nahélé ce qui venait de se passer...

Curieux, il me demanda pourquoi la petite voix l'avait laissé souffrir aussi longtemps ce à quoi elle répondit que durant tout ce temps, nous avons cherché, appris, découvert de nouvelles choses et mis en place d'autres indispensables à la bonne santé de toute la famille et que chaque jour de mal eut son utilité...
Qu'elle aurait pû juste me souffler ce simple mot, mais me forcer à écrire cet article et me pousser à le découvrir par moi même permettrait désormais à d'autres personnes en souffrance de se soigner naturellement et qu'il ne serait pas le seul à être soulagé...

Sceptique il ne put s'empêcher de me dire que plein de fois nous avons mis en place de nouvelles choses mais que jamais cela ne l'avait soulagé et qu'il était toujours entre 7 et 8 depuis plusieurs semaines... Alors il demandait des preuves...
Preuves qui ne tardèrent pas à arriver.
Dès la mise en place du traitement de l'hyperchlorhydrie avec 1,5 cl de vinaigre et 3cl de sirop de framboise par repas, le mal commença enfin à s'atténuer...
A 6 , 3 jours plus tard, pour la première fois depuis des semaines, nous n'osions nous réjouir trop vite...
A 5 le quatrième jour,  nous commencions à entrevoir l'espoir d'une guérison rapide...
A 4 au bout de 5 jours les résultats étaient inespérés et mon petit homme retrouvait le sourire !!!

Il n'est pas encore totalement guéri mais je devine qu'on ne rétablit pas 8 semaines de douleurs violentes en une seule semaine mais il recommence de nouveau à jouer, parvient de nouveau à s'endormir le soir sans bouillotte, sans massage et bien avant 1 ou 2 heures du matin ... Parfois même avant 22h... Et moi chaque soir, je me couche pleine de gratitude et d'émerveillement, consciente de la chance que nous avons.

Alors je tenais à partager ce récit... Sur ce blog ... Avec la version Off mentionnant la petite voix, qui ne figurera pas sur le Blog officiel :-P